Votre panier est vide  Votre compte

Questions ? Réponses ! sur l'APE

A quoi sert l’APE ?

L’APE du Lycée Stendhal de Milan a été constituée en 1993, pour rechercher, avec l’administration, les meilleures mesures à adopter dans l’intérêt général des élèves et de leurs familles, pour signaler les imperfections et servir d’intermédiaire bénévole entre les familles et l’école. C’est un rôle complexe et prenant, qui part de la présence dans les instances, les groupes de travail conjoints et les conseils de classe, en passant par les services utiles (informations, fourniture de livres, orientation,...) pour arriver à la solidarité (aide aux familles en difficulté, soutien de projets de classe) et aux moments festifs jusqu’à la défense des intérêts des familles (coûts, enseignement de toutes les matières,...). L’association est animée par des bénévoles, qui donnent de leur temps pour « faire avancer les choses » au profit de tous et accueille tous ceux qui, un peu ou beaucoup, veulent donner du coup de main !

Par qui est gérée l’APE ?

Par un comité de 12 personnes élues lors de l’assemblée générale qui a lieu en début d’année scolaire. Ces 12 membres choisissent en leur sein un bureau composé d’un président, d’un vice-président, d’un trésorier et d’un secrétaire général. Le comité s’appuie sur un réseau composé par : les représentants aux instances de l’établissement (conseil d’école, conseil du second degré, conseil d’établissement, conseil de vie lycéenne, commission d’appel, conseil de discipline,...), les participants aux commissions APE et aux groupes de travail conjoints du comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté, les délégués parents de classe et les volontaires « occasionnels ». Les statuts de l’association sont à disposition des associés.

Que fait l’APE de l’argent qu’elle récolte ?

Les dons recueillis lors de fêtes, de ventes ou celui du Gala de Milan Accueil servent à financer, d’un côté, le Fonds de solidarité de l’association – qui vient en aide aux enfants dont les familles ont des difficultés financières- et, de l’autre, les actions de l’APE dans l’école. En ce qui concerne ces dernières, cette année, l’association a mis à disposition de projets de classe et activités dans le cadre du Comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté 2.500 euros. Ils ont déjà en partie été engagés pour l’achat des livres du Prix Vitamines organisé en primaire par Mireille, le soutien du projet Joconde mené en CE2, la conférence sur les ados du 24 prochain et deux bons d’achat pour aider le Talent Show pour le Japon.

Pourquoi l’APE clôt les adhésions aux vacances de printemps?

L’APE est une association animée exclusivement de volontaires, qui œuvrent chaque jour pour plus de 1.000 élèves et leurs familles. Cette activité, qui se déroule tout au long de l’année, s’appuie aussi sur les cotisations comme rentrée d’argent, qui doit être plus ou moins certaine à 6 mois de la rentrée scolaire. Mais il faut aussi dire qu’adhérer à la fin de l’année n’a pas de sens pour les familles (puisque c’est tout au long de l’année scolaire que l’APE agit) et alourdit le travail de l’association en ce qui concerne la préparation du service « livres ».

Pourquoi seuls les adhérents APE peuvent bénéficier du service « livres » de l’association ?

Parce que pour faire en sorte qu’en quelques jours seulement, des milliers de livres puissent être échanger lors de la bourse aux livres usagés et que les familles qui commandent les manuels en ligne auprès de notre fournisseur les retrouvent en septembre sur les pupitres de leurs enfants, un énorme travail préparatoire de notre commission livres est nécessaire, en grande partie basé sur le fichier des adhérents qui doit, par conséquent, être clos fin avril pour pouvoir être élaboré. A celui-ci s’ajoute le travail de distribution des manuels qui mobilisent en septembre, quelques jours avant la rentrée, une équipe de volontaires qui trie et porte des centaines de paquets. Un service qui n’est concédé que si « rétribué » par la cotisation.